Accueil Vos Actualités La fin des pesticides dans vos espaces verts

La fin des pesticides dans vos espaces verts

Communiqué de presse

-

20
5.
2019

Une nouvelle réglementation vient mettre fin à l'utilisation des produits phytosanitaires pour l'entretien des espaces verts en copropriété

Pour les copropriétés qui disposent d’un espace vert, leur entretien est une charge qui pèse lourdement sur le montant des charges de copropriété. Un montant qui peut augmenter davantage dans les années qui viennent, et pour cause : l’instauration de la loi Labbé qui interdit l’utilisation des produits phytosanitaires comme le Glyphosate. Ces derniers sont employés pour l’élimination des herbes invasives dans les espaces verts et les surfaces minérales.

Quelles conséquences engendra cette nouvelle loi sur le montant des charges de copropriété ? Quelles pratiques adoptées afin de les maîtriser au mieux dans ce nouveau cadre réglementaire ? La société MeilleureCopro vous donne les clés pour bien maîtriser vos charges.  

 

Loi Labbé : Un pas en plus vers le “zéro phyto

 

Dans une optique de la conservation de l’environnement et de la protection de la santé, la loi Labbé vient interdire l’usage ainsi que la vente des produits phytosanitaires. Cette loi a pris effet le 1er janvier 2017 pour les collectivités territoriales ainsi que les établissements publics pour l’entretien des espaces verts, des forêts, des voiries et tous types de promenades accessibles ou ouvertes au public. Elle n’a pas négligé les particuliers, qui pour eux la date de prise d’effet était le 1er janvier 2019; toutefois, ils peuvent écouler les stocks achetés avant cette date. Selon la société MeilleureCopro, le coût des contrats d’entretien des espaces verts vont connaître une augmentation certaine qu’il faudra bien maîtriser.



Interdiction d’utiliser des pesticides : quels impacts sur vos charges de copropriété ?

L’instauration de cette nouvelle loi fera augmenter vos charges d’entretien des espaces verts. À partir de janvier 2019, vos contrats vont se valoriser à la hausse.  En effet, le maintien des espaces verts nécessitera le double voire le triple en termes d’efforts, puisque les méthodes de substitution s’appuient principalement sur le travail manuel. Zoom sur quatre techniques utilisées par les professionnels pour remplacer l’usage de ces pesticides:

  • L’utilisation de produits de substitution bio
  • Le désherbage manuel : l'arrachage complet ou partiel des mauvaises herbes à la main
  • Le désherbage éco-responsable : l’utilisation d’insectes auxiliaires et engrais enrobés pour éliminer les herbes invasives.
  • Le désherbage thermique : l’utilisation d’un appareil à flamme pour affaiblir le tissus des mauvaises herbes. Attention toutefois, selon Yves Dupont, expert de la Société Nationale d’Horticulture, le désherbage thermique favorise l'éclosion des graines non germées en terre et donc doit être réalisé plus fréquemment.

Bien que ces méthodes soient onéreuses et peuvent peser considérablement sur vos charges de copropriété, elles préservent la santé et l’environnement.



Les clés de MeilleureCopro pour maîtriser vos charges d’espaces verts :

Pour maîtriser ces charges suite à ce nouveau contexte réglementaire, MeilleureCopro vous donne les clés pour une meilleure gestion de ce poste de coûts :

  • Remettez en concurrence vos contrats !

Veillez à remettre régulièrement vos contrats d’entretien d’espaces verts,  précisément “tous les 3 ans” selon Edouard-Jean Clouet, le président de la société MeilleureCopro. Faute de temps ou d’expertise nécessaire pour l’évaluation de ces offres, la société MeilleureCopro se charge de cette mission en intégralité et gratuitement. De fait, MeilleureCopro rédige le cahier des charges, lance l’appel d’offre auprès de prestataires sélectionnés, analyse les propositions reçues et vous remet un dossier comparatif pour faciliter la prise de décision des membres de votre conseil syndical. D’autant plus que MeilleureCopro ne se focalise pas uniquement sur les prix mais aussi sur la qualité délivrée ainsi que sur la fiabilité des prestataires, leur respect des conditions de sécurité et des produits qu’ils utilisent.

  • Faites de l’entretien durable !

Plusieurs techniques sont mises en place afin d’optimiser les charges grâce à un aménagement adéquat et un entretien durable de vos espaces verts. Selon Hadrien Lecoeur, expert de la société Mugo Paysage, vous pouvez par exemple privilégier les plantes vivaces qui se renouvellent d’elles-même et qui ne nécessitent pas autant d’efforts et de coûts pour l’entretien que les plantes annuelles (plantes à re-planter annuellement).

De plus, l’utilisation de paillage au pied des arbres et des massifs permets de maintenir la terre à une humidité constante ce qui évite la repousse d’herbes invasives et ce qui fait diminuer les fréquences d’arrosage. “Le paillage se décompose en 2-3 ans et enrichi la terre comme un tapis de feuille en forêt!” précise Hadrien Lecoeur.

 

Bon à savoir :

Certaines copropriétés ont opté pour le jardin à l’anglaise, avec un agencement et des formes irrégulières. A l’opposé du jardin à la française aussi bien esthétiquement que symboliquement, le jardin à l’anglaise est une option respectueuse de l’environnement et du portefeuille, parce qu’il permet d’espacer les fréquences de passage et de laisser le rythme naturel prendre le dessus.

 

Pour aller plus loin : vers une conception durable des espaces verts

Suite à l’instauration de cette nouvelle loi, il est indispensable de s’adapter afin de pouvoir mieux maîtriser les charges de copropriétés. Les espaces verts des copropriétés en construction devront dorénavant être conçus de façon plus intelligente en évitant par exemple les grandes cours ainsi que les jardins de nature exigeante en termes d’entretien et en privilégiant la biodiversité.

 

Le saviez-vous ?

L'entretien des espaces verts et l'élagage/l'abattage des arbres sont deux métiers distincts qui nécessitent un savoir-faire, des assurances et des outils très différents. Néanmoins, certaines sociétés d'espaces verts allient ces deux métiers. Une opportunité d'économie se présente dans ce cas de figure "Les branches taillées sont broyées et ré-utilisées en paillage au pied des massifs." explique la société Mugo Paysage, spécialisée dans l'entretien des espaces verts.

 

Réduire vos charges de copropriété gratuitement.

MeilleureCopro facture à la copropriété un pourcentage sur les
économies générées. La baisse de vos charges est donc gratuite !

Contacter MeilleureCopro

Les experts MeilleureCopro vous répondent dans les meilleurs délais.

Nos partenaires

Une expertise fondée sur
8 millions d'annonces immobilières