Accueil Les Guides Les charges de copropriété Contester les charges de copropriété
Les charges de copropriété

Comment réduire les charges de copropriété ?

Acheter un appartement en copropriété implique de nombreuses conséquences comme le paiement des charges de copropriété. Depuis quelques années, les charges semblent avoir beaucoup augmenté. Cette augmentation est notamment due au prix de l’énergie, au vieillissement des immeubles, aux normes de sécurité de plus en plus strictes, aux exigences de confort plus importantes ... Dans certains cas, il est possible de réaliser des économies sur les charges de copropriété. Voici nos explications.

L’étape préalable : le recensement de toutes les charges

Avant de tenter de faire des économies en réduisant vos charges, la première étape consiste à recenser l’ensemble des charges payées par les copropriétaires.

Ainsi, il est indispensable de recenser l’ensemble des contrats de l’immeuble, pour pouvoir ensuite les renégocier.  

Un immeuble a besoin d’un entretien important, de nombreux contrats sont conclus à cet effet. Le nombre de ces contrats dépend de la taille et de la diversité des équipements de la copropriété. Ces contrats peuvent être divers : chauffage, ascenseur, eau, désinsectisation, extincteurs, digicode etc.

En recensant les divers contrats,  il est possible que vous rencontriez des surprises. D’anciens contrats peuvent ne plus correspondre à la réalité du marché  . Vous pouvez aussi vous apercevoir que vous payez le prix d’une prestation sans que celle-ci ne soit réalisée.

Il n’est pas rare d’avoir plusieurs contrats relatifs au même équipement : plusieurs contrats de désinsectisation, par exemple.

Afin de récupérer l’ensemble de ces contrats, vous devez adresser votre demande au syndic. Certains contrats étant anciens, les exemplaires peuvent lui manquer. Dans ce cas, il est recommandé de faire appel au prestataire du contrat manquant afin que celui-ci vous adresse un nouvel exemplaire. Sachez que sans contrat, vous ne pouvez pas vérifier si les clauses sont légales ou respectées par le prestataire.

Procédez ensuite à l’analyse des contrats avec les autres copropriétaires : depuis quand le contrat a-t-il été signé ? Que recouvre-t-il ? La clause d’indexation est-elle respectée ? La prestation est-elle réalisée conformément au contrat ?

Si les contrats sont obsolètes ou mal négociés, revoyez-les avec le syndic, le conseil syndical et les autres copropriétaires :

Si certains contrats sont indispensables (entretien de l’ascenseur, par exemple), d’autres le sont moins.Demandez si possible , lors de l’assemblée générale des copropriétaires, le remplacement du contrat par une prestation ponctuelle. 

Réduire vos charges de copropriété jusqu'à -60%

MeilleureCopro audite et expertise gratuitement et sans engagement, l'intégralité des services de votre copropriété

L’étape indispensable : l’évaluation du niveau des charges

Le baromètre de charges MeilleureCopro permet, grâce à l’analyse de millions de données,  d’évaluer le coût moyen des charges de copropriété, par année, et par m², selon la situation géographique de votre immeuble en France et selon le niveau de service proposé.

À partir de ces coûts moyens vous pouvez donc évaluer si vos charges sont trop élevées ou non.

Les pistes possibles pour réaliser des économies

En fonction des spécificités de votre immeuble, il est possible de réaliser des économies.

MeilleureCopro propose de travailler main dans la main avec votre syndic et votre conseil syndical pour réaliser un audit complet des contrats en cours dans la copropriété et pour proposer un plan d’optimisation des charges pour vous permettre de réduire significativement les charges :

Le chauffage est généralement la dépense la plus importante de l’immeuble. Son coût peut être réduit sans pour autant procéder à des travaux.

Aujourd’hui, la consommation d’eau est relativement élevée. Afin d’en maîtriser la consommation, vous pouvez doter l’immeuble de compteurs d’eau individuels dans chaque appartement. Des compteurs individuels sensibilisent les copropriétaires sur leur consommation d’eau.

Il est recommandé d’analyser régulièrement les factures d’eau afin de détecter d’éventuelles fuites.

L’électricité

 L’électricité coûte de plus en plus cher. l’électricité peut représenter jusqu’à 225 € par an et par copropriétaire. L’éclairage des parkings représente la plus grande consommation d’électricité des immeubles, suivi par la ventilation mécanique contrôlée et les ascenseurs.

Le contrat relatifs à l’ascenseur de l’immeuble ne doit pas être négligé. Les charges relatives à l’ascenseur sont conséquentes et doivent donc être analysées afin de voir si une diminution est possible. Compte tenu de la dangerosité du mécanisme, il faut tout de même s’assurer qu’une baisse du prix n’entraîne pas une baisse de qualité de la prestation.

L’immeuble en copropriété bénéficie d’une assurance prenant en charge des sinistres tels qu’un incendie, un dégât des eaux etc.

Lors de la survenance d’un sinistre, c’est tout d’abord l’assurance de la victime qui prend en charge le remboursement des dégâts. Cependant au-delà d’un certain plafond, c’est l’assurance de l’immeuble qui va prendre le relais. Cette prise en charge par l’assurance de l’immeuble fait augmenter le taux de sinistralité. Conséquemment, au moment du renouvellement du contrat, l’assurance augmente la prime ou demande à la copropriété d’accepter des franchises.

Vous devez donc impérativement analyser vos contrats d’assurance et vérifier que les primes d’assurance que vous payez soient justifiées par la survenance de sinistres dans le passé ou non.

En outre, il convient d’analyser le contrat d’assurance afin de jeter un coup d’œil sur les exclusions de sinistres qui doivent, si possible, être le moins nombreuses possibles.

 

Contacter MeilleureCopro ici

 

 

 

Contacter MeilleureCopro

Les experts MeilleureCopro
vous répondent dans les meilleurs délais.

Réduire vos charges de copropriété
gratuitement.

MeilleureCopro facture à la copropriété un pourcentage sur les
économies générées. La baisse de vos charges est donc gratuite !

Une expertise fondée sur
8 millions d'annonces immobilières