Accueil Les Guides Le conseil syndical Président du conseil syndical
Le conseil syndical

Le rôle du président du conseil syndical

Le président du conseil syndical est un acteur important de la copropriété. Il est doublement élu : une première fois, en tant que membre du conseil syndical, par l’assemblée générale des copropriétaires ; une seconde fois, pour la présidence du conseil, par ses membres, les conseillers syndicaux. Cette double élection fait de lui un interlocuteur privilégié pour le syndic, a fortiori pour les autres membres de la copropriété. Le président du conseil syndical est investi d’un rôle principal qui est identique aux autres membres du conseil[1], mais la loi lui confère également certaines prérogatives dont il est le seul à pouvoir user[2].

Le rôle principal du président du conseil syndical

Tout comme les autres membres du conseil syndical, son président est chargé « d’assister le syndic et de contrôler sa gestion »[3] de la copropriété. Il est également chargé d’assurer le bon fonctionnement du conseil qu’il préside. Pour ce faire, la pratique veut qu’il soit à l’initiative de réunions avec les autres membres du conseil.

Interlocuteur privilégié, c’est le président qui reçoit et communique les informations transmises par le syndic ou un copropriétaire. Il peut, par exemple, faire part au conseil syndical d’un problème de troubles anormaux du voisinage ou de tapage nocturne dans l’immeuble.

Le conseil syndical a obligation de rendre compte de son activité chaque année lors de l’assemblée générale des copropriétaires. C’est au président du conseil qu’il convient de s’assurer de la préparation et de l’élaboration de ce rapport. Il doit tout de même être assisté des autres conseillers.

Pour le copropriétaire, être élu président du conseil syndical ne signifie pas qu’il en est le dirigeant ou le responsable pendant son mandat. Pour rappel, la représentation légale de la copropriété est attribuée au syndic. Ce n’est pas non plus son rôle de décider ou commander des travaux au nom et pour le compte de la copropriété. Il ne peut non plus autoriser un copropriétaire à annexer des parties communes. Son rôle se trouve limité et ne doit pas être confondu avec celui du syndic. Il dispose pourtant de prérogatives qui lui sont propres afin de mener à bien ses missions.

Réduire vos charges de copropriété jusqu'à -60%

MeilleureCopro audite et expertise gratuitement et sans engagement, l'intégralité des services de votre copropriété

Les prérogatives propres au président du conseil syndical  

Si le syndic refuse de le faire, le président du conseil syndical peut convoquer l’assemblée générale des copropriétaires.

Le conseil syndical doit tout de même, au préalable, mettre en demeure le syndic de s’exécuter et lui laisser un délai de 8 jours, il est conseillé de le faire par courrier recommandé avec accusé de réception pour des raisons liées à la preuve.

Il a également la possibilité en cas de changement de syndic, de mettre en demeure l’ancien syndic de remettre les documents de la copropriété. En cas de demande infructueuse, il est habilité à saisir le juge[4], qui pourra condamner l’ancien syndic au paiement d’une somme sous astreinte.

Bon à savoir : l’élection du président du conseil syndical est en principe obligatoire, mais la loi ne prévoit aucune sanction. Sans président, le conseil se prive des prérogatives particulières qui lui sont attribuées par la loi. Si un membre du conseil endosse de facto le rôle de président, les autres membres peuvent saisir le tribunal de grande instance territorialement compétent.

[1] Loi n° 65-557 du 10 juillet 1965 fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis

[2] Décret n°67-223 du 17 mars 1967 pris pour l'application de la loi n° 65-557 du 10 juillet 1965 fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis

[3] Décret n°67-223 du 17 mars 1967 pris pour l'application de la loi n° 65-557 du 10 juillet 1965 fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis, art.21

[4] Loi n° 65-557 du 10 juillet 1965 fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis, art. 18 - 2

Contacter MeilleureCopro

Les experts MeilleureCopro
vous répondent dans les meilleurs délais.

Réduire vos charges de copropriété
gratuitement.

MeilleureCopro facture à la copropriété un pourcentage sur les
économies générées. La baisse de vos charges est donc gratuite !

Une expertise fondée sur
8 millions d'annonces immobilières